Les dernières pluies dans le secteur peuvent laisser penser à un aménagement, mais nous décidons de maintenir et de récidiver cette visite des Cuves fort bien réussie le 25 avril 2012.
Nous nous retrouvons tous sous le soleil au Parking de l'Eglise à SASSENAGE pour la séance un peu fastidieuse d’"équipement des enfants" : choix de la combinaison, de la culotte-spéléo, du casque,… réglage de tout cela, ourlet par ci, ourlet par là, laçage des chaussures, exercice d'éclairage de la frontale... Heureusement Philippe dispose d’une panoplie d’équipements suffisamment variée pour équiper tout ce petit monde. Après la traditionnelle photo, le groupe se met en mouvement pour un pique-nique sympa au pied de la falaise.
Ensuite, nous remontons rive droite du Furon un sentier confortable agrémentée d’agréables points de vue dans la faille creusée par le torrent dans la montagne.
Le bruit du tumulte des eaux et quelques embruns arrivent déjà jusqu'à nous. Le passage d'un petit pont enjambant son confluant le Germe est aussi spectaculaire. Les eaux recouvrent abondamment tous les rochers. "Mauvais présage !" souffle Philippe, notre fidèle guide du jour. Puis nous arrivons à l'entrée de la grotte. Le bruit de l'eau est ici assourdissant. L’eau sort de partout, avec une puissance phénoménale. A l'endroit où nous sommes, nous pouvons profiter sans le moindre risque de ce spectacle impressionnant.
Toujours septique, Philippe, alias "père Fourra" de circonstance, décide de poursuivre quand même : il ouvre les portes du boyau d’accès. Ici tout est sec mais le vacarme de l'eau toujours bien présent. Philippe nous demande d'attendre dans un endroit protégé, continue seul la progression et revient quelques minutes plus tard : "trop d'eau !" clame-t-il "il faut renoncer pour aujourd'hui !". Un par un, nous pouvons effectivement constater que les équipements sont couverts par l'eau, rendant la progression dangereuse pour les gamins.
Demi-tour pour tout le monde. Nous expliquons aux enfants la situation. Nous ne verrons pas aujourd’hui la salle St Bruno, la fée Mélusine…Rien de grave dans cela, la sécurité prime ! Un éducateur trouve la formule ad hoc : "la frustration est aussi éducative que la satisfaction !". Bon sujet au bac de philo !
Une petite visite à la grotte mitoyenne, elle parfaitement "sèche" qui sert maintenant de réserve aux " cataplanades*" locales. L’horaire nous permet encore de musarder dans le secteur avant le "déséquipement" et les traditionnels remerciements à nos 2 compères Philippe. Une bonne journée malgré tout !
Rendez-vous est déjà pris pour une autre "sortie spéléo" en 2016.

*« cataplanades » : appellation en vieux français des chauve-souris.