Les nouvelles techniques informatiques permettent, dans certaines conditions (smartphone et réseau), de faciliter la localisation des victimes d'accidents de montagne. Nous connaissons la problématique des opérations de recherche où parfois le "Secours en Montagne" est en situation d'échec. Le travail de ce collègue du P.G.H.M. va donc dans le bon sens, mérite d'être expérimenté et salué

Voir l'article du Dauphiné Libéré