Par Raymond MOLLARET

J’ai déjà eu l’occasion d'expliquer l’origine de l’appellation du Casernement des CRS nommé « Jean ROBERT »*, en mémoire de cet Officier tragiquement disparu.
Ce 24 août 1954, rue Cornélie Gémond à la « caserne Dode », devant les garages, le Capitaine Jean ROBERT et l’armurier Roger DELIGNY de la 147, Jeanne FOLCHER et Abel BARNAUD de la S.D.S.M. effectuent un exercice avec des grenades fumigènes en vue d’éventuels balisages de zones de parachutage en montagne. Au cours de la séance, l’une de ces grenades explose, tue l’Officier et blesse les 3 autres personnes.

Pour commémorer cet événement, une stèle à l’effigie de Jean ROBERT est alors érigée dans l’ancienne caserne, dans la Cour d’Honneur de l’époque. Cette stèle rejoint cette même place symbolique au moment de l’installation des CRS avenue Rhin et Danube. Au pied du mât des couleurs, elle est plantée là pour l’éternité**.. Jean ROBERT est parti mais son souvenir demeure !

Certes cet accident ne survient pas en opération de secours, ni même en montagne mais cet exercice avait pour but d’améliorer les techniques d’intervention en opération de secours. De ce fait, Jean ROBERT est sans doute un des tous premiers CRS montagnards à avoir payé de sa vie son engagement pour cette spécialité. Jean ROBERT, né le 27 décembre 1918 à LYON, entre à la Sûreté Nationale en 1942 puis dans les C.R.S. à la Libération. Chevalier de La Légion d’Honneur, très sportif, il voue sa vie à la cause de la Montagne. Avec son épouse Paule, Jean a 3 enfants : Jean-Paul (1941), Pierre (1943) et Christiane (1944). Il repose aux côtés d’elle, décédée en 2011, au cimetière des Sablons, tombe dont les CRS assurent longtemps l’entretien.

Les 3 autres participants à cet exercice sont moins gravement atteints. Parmi eux figure Jeanne FOLCHER, très impliquée au niveau de la Croix Rouge et de la S.D.S.M. Décédée le 20 sept 1959 à DIGNE, posséderait l'Insigne n° 1 du Secours en Montagne tandis que « Baby » BARNAUD, disparu en 2015, porte le n° 5.

Pierre ROBERT, fils de Jean, vient de me transmettre tous les articles*** parus dans le Dauphiné de l’époque au sujet de ces événements tragiques. Il m’a aussi transmis une photo**** prise l'hiver à VAL d’Isère, peu avant ce drame, où figure son Papa au sein de l’Equipe de Commandement de la CRS 147 de l’époque.

Sur les traces de son Papa, Pierre né le 4 mars 1943, retiré à CHAUVRY (95), effectue sa carrière principalement dans la Région Parisienne, carrière particulièrement intéressante qu’il termine au grade de « Commandant Fonctionnel ». Il vient régulièrement voir sa Sœur Christiane retirée à SEYSSINS et peut difficilement s’empêcher de passer au Casernement *****.


* Article « De la caserne Dode au casernement Jean Robert » plaquette 1988 de l’Association des Anciens CRS de GRENOBLE – pages 28 et 29
** Vue générale du mât des couleurs
*** Voir les articles du DL
**** Equipe de Commandement de la C.R.S. 147
***** Pierre à côté de la stèle de son Papa en 1983