SEYSSINET le 26 novembre 2016
Texte lu par Jean COHARD, membre « vétéran » de la S.D.S.M., compagnon de course et de secours en montagne de Jean CLAPOT

Né au pied du Vercors et de la Chartreuse, Jean est sans doute très tôt attiré naturellement par la Montagne. Mais c’est après-guerre qu’il la pratique « à tout va » comme il aime le rappeler. Notamment avec son copain René GLENAT il escalade les principaux sommets préalpins puis ceux encore plus exigeants des Rousses, du Taillefer, de l’Oisans. Bon skieur, il apprécie particulièrement le ski de randonnée.
Membre assidu du C.A.F., il est souvent désigné « commissaire de course » dans ce Club montagnard grenoblois.
Félix GERMAIN, alors Président du C.A.F., repère ses capacités techniques et l’intègre aussitôt dans les équipes de Secours de la S.D.S.M. (Société Dauphinoise de Secours en Montagne). C’est le début d’une longue complicité avec cette Association qu’il ne quittera plus. Il participe notamment à l’opération de l’Obiou pour la récupération des pèlerins canadiens et à celle des Mines de l’Herpie à HUEZ pour le sauvetage des ouvriers ensevelies sous une avalanche. Ces 2 opérations mythiques font désormais partie des annales du Secours en Montagne. Il en effectue bien d’autres comme celle de la descente compliquée de 2 corps depuis le Col des bans avec Baby BARNAUD.
Pour toutes ces opérations, il obtient l’Insigne Fédéral du Secours en Montagne n° 33, Insigne envié qui fait référence dans le milieu.
Fin des années 90, quand la S.D.S.M. oriente son action en faveur des enfants handicapés, Jean adhère spontanément à ce nouveau projet humaniste. Il est de toutes les réunions préparatoires et sorties pour aider à pousser les fauteuils ou donner à manger à ces enfants malchanceux... Quand il n’a plus pu se déplacer, Jean aimait nous recevoir ; ses yeux pétillaient quand nous lui parlions de montagne !
Derrière sa puissante et grande stature, se cachait une personnalité discrète, sensible et sympathique, de bonne compagnie. Jean ne faisait pas de bruit mais toujours là, attentif, près à tendre la main.

La S.D.S.M. est particulièrement heureuse et fière d’avoir compté dans ses rangs Jean CLAPOT, pendant tant d’années au service des autres notamment des plus fragiles.

Adieu et merci Jean !

Lire ici l'hommage de la Résistance à J. CLAPOT
Lire l'hommage de son Petit-fils

Photos : Photo de droite : Jean et Marité CLAPOT
Photo de gauche : Monument Georges ARMAND érigé par J. CLAPOT au Poursollet