Le 16 mars 1997, Michel BOULAND disparaissait lors d’une intervention de Secours en Montagne à la « Mayer-Dibonas, dans la face nord-ouest du « Dôme des Ecrins ».
Ses plus proches collègues ont tenu à se réunir le 24 mai, sous un soleil estival, pour marquer symboliquement le vingtième anniversaire de la disparition « victime du devoir » de ce grand alpiniste professionnel,... et aussi un mari, un papa, un ami…

Son épouse Aline, participant évidemment à cette journée, a montré au groupe avec émotion l’endroit où les cendres de Michel ont été répandues, à proximité du sommet, où l’on aperçoit beaucoup de sommets de la Chartreuse, du Vercors, des Ecrins, du Dévoluy… sommets que Michel à tant fréquentés, en toutes saisons.
Au-delà de Michel, une amicale pensée est allée vers tous les sauveteurs, de tous bords (PGHM, CRS Alpes, Hélico…), disparus prématurément en opérations de secours ou dans d’autres circonstances.
Nous n’oublions pas ! . Et vive la vie !
R.M.