Nuit en refuge de proximité pour cette édition estivale 2017 puisque le gîte « les Ecuries du SAPPEY », à 12 kms de GRENOBLE, est choisi par la SDSM.

La première rando se déroule du côté des Emeindras, secteur « montagne douce » connu hiver/été, entre Chamechaude et le St Eynard. A partir du parking du Bruchet, à 11h00, le groupe de 33 enfants et presqu’autant d’adultes emprunte un large chemin plat confortable, s’enfonce un moment dans la forêt, pour arriver au premier alpage « l’Emeindras du Dessous ». Il faut alors virer à droite pour rejoindre 20 minutes plus tard « l’Emeindras du Dessus (1427 m) », ses 2 chalets plantés en plein centre et ses « tarinnes » paissant dans le secteur.
L’heure est au pique-nique à côté de ces bergeries !
Vers 14 H00, le groupe entame la longue redescente par l’itinéraire du fond de vallon choisi par Marc, notre guide du jour. En dépit des caprices d’une jeune fille bien gérés par les éducateurs, le groupe rejoint sans autre problème le village du SAPPEY.
La météo a prévu de « rares averses » pour cet après – midi mais fort heureusement le soleil ne nous a finalement pas quitté tout au long de ces 300 m de dénivelée..!
Le groupe remonte dans les véhicules pour rejoindre au « Col de Bens », les « Ecuries du Sappey », bâtiment « Chamechaude » notre hébergement collectif pour cette nuit.
L’installation des uns et des autres effectuée, tout le groupe se retrouve devant le bâtiment d’accueil pour un moment fort, celui du « lâcher de pigeons » symbolique, en souvenir de Patrick, éducateur de la Gachetière récemment disparu. Le Directeur du PECI et la Chef de service de la Gachetière nous ont rejoints. La porte de la petite volière de transport ouverte, les 3 pigeons hésitent un peu puis finissent par s’envoler timidement pour se poser sur le toit d’un bâtiment avoisinant. Mathieu lit un texte préparé par les enfants, Jean-Marc évoque son amitié avec Patrick. Quelques enfants pleurent… La nuit tombe..
Chacun se remet de ses émotions au moment du « pot d’accueil » et du copieux souper qui suit.
L’« Ecoutoux », petit sommet peu connu, est l’objectif de la deuxième journée de rando. Au matin, le temps est au beau ! Le chemin part du gîte, longe les parcs à chevaux avant d’entrer plein sud dans une grande forêt de résineux que nous ne quitterons pratiquement plus jusqu’au sommet. A l’approche du point culminant, le chemin se transforme en véritable sentier de montagne, bien en lacets, en pente soutenue, plus sélective que celle de la veille. Le sommet (1406m) est relativement exigu, avec des rochers bien saillants ;
il n’y a plus d’arbres et toutes les montagnes avoisinantes apparaissent d’un coup à 360 ° teintées des premières couleurs d’automne.
La descente s’effectue par le même chemin et le groupe regagne les véhicules pour quitter le gîte et s’installer un peu plus bas dans une large zone champêtre bien accueillante pour un pique-nique apaisant bien mérité...
Dans ce dernier mouvement, nous jetons un ultime coup d’œil en arrière. Surprenante image que celle de ces 3 pigeons toujours là perchés sur le toit. Ils semblent nous regarder partir, plonger dans la vallée. Ils se sont bien envolés hier soir mais ne sont pas allés très loin comme si Patrick ne voulait pas nous quitter et nous montrer qu’il est toujours là, à nos côtés, comme par le passé, depuis presque 20 ans… !
RM