Extrait de la lettre de Raymond Mollaret à son fils Dominique

Claude FORGET vient de nous quitter… Au sein de la SDSM, il faisait partie de ceux que nous appelons respectueusement « les vétérans », c'est-à-dire ceux qui avant CRS et Gendarmes assuraient bénévolement la mission de « Secours en Montagne ».
Ils sont notre socle, notre mémoire, nos exemples… Hélas, ils s’éteignent progressivement au point qu’ils ne sont plus que deux : notre doyen presque centenaire, René PETELAZ et Jean COHARD, son « cadet » nonagénaire bien sonné.
Avec Claude FORGET, nous n’étions pas de la même génération mais connaissions ses qualités par notamment les nombreux articles de presse le citant dans les caravanes de secours des opérations les plus mythiques comme celle de l’Olan (sauvetage de Milou Woltram…).. et tellement d’autres. Le témoignage sans équivoque de Baby BARNAUD, un de ses compagnons d’alors était sans doute le plus probant. Il résumait d’un trait : « FORGET, c’était un costaud ! »
Quand il y a une vingtaine d’années, la SDSM a réorienté son action en faveur des enfants handicapés, Claude FORGET a soutenu cette autre forme d’assistance à personne en difficulté… toujours dans le bénévolat ! Aussi, il a jusqu’à sa fin tenu à adhérer fidèlement à cette Association même si son état de santé ne lui permettait plus d’être effectivement sur le terrain.