Pas de neige, pas de skis de fond... mais une température bien « frisquette » pour cette découverte du biathlon avec tir fictif à la carabine au rayon laser…
Pas de neige, pas de skis de fond... mais une température bien « frisquette » pour cette découverte du biathlon avec tir fictif à la carabine au rayon laser…
Quelques-uns ont bien entendu parlé de cette nouvelle activité mais très peu l’ont effectivement expérimentée. C’est donc une « première » !
Qui mieux que Jean-Marc ( et son camarade Cyril) , moniteur de ski de fond- option biathlon , s’il vous plaît, pour animer la séance.. D’abord quelques mots sur la carabine, comment la charger, l’armer, prendre la ligne de tir.
Puis l’application,
dans un premier temps couché, à plat ventre ; la cible s’allume, c’est gagné ! on passe à la suivante ! elle reste éteinte, c’est loupé ! On recommence !
En concurrence implicite avec le copain de la cible d’à côté, cette recherche du « meilleur résultat » oblige l’enfant à une attention soutenue, une maîtrise de soi autre que celle nécessaire, par exemple, pour le franchissement plus « physique » d’un segment d’accrobranche ou de via ferrate.
On adopte ensuite à la position debout. Le principe est le même mais l’application plus compliquée. Ça tremble plus ! d’autant que les copains derrière ne sont pas à court de commentaires quelque peu ironiques pour déconcentrer le tireur.
Puis vient le tour du petit parcours improvisé à proximité où le tireur est en mouvement. Plus difficile, mais les gamins se prennent au jeu et se régalent. Quelques adultes se risquent à leur tour avec des résultats « variables ». Martin Fourcade, peut dormir sur ses 2 oreilles !
Pendant qu’un groupe tire, un autre randonne dans le secteur avec échange de bons procédés l’après –midi. La coupure de midi permet à tous petits et grands de se rassembler et se restaurer. Il en est grand besoin car la fraîcheur ambiante ouvre les appétits et il est bien opportun
de reprendre des calories.
Cette température presque hivernale accentuée par une petite bise est le seul bémol notoire de cette journée « découverte biathlon » à refaire sans modération, mais cette fois si possible avec le soleil… !
Effectif (pour mémoire) : 27 enfants + 6 éducs + 9 SDSM

RM

Lire l'article du Dauphiné Libéré ici