Le film “VOYAGE SANS RETOUR”, lui, a été tourné lors de la première expédition féminine à l’Himalaya en 1959, pendant laquelle Claude Kogan, Claudine Van der Straten et 2 sherpas ont trouvé la mort, emportés par des avalanches.
Durée : 83 minutes en couleurs...
"Ce qui distingue ce film de ceux tournés lors des expéditions himalayennes qui se sont succédées entre 1950 et 1990, c’est qu’il est le film d’une femme, pensé, tourné, monté, et commenté par une femme, pour une expédition de femmes.
C’est en femme que la cinéaste a suivi la progression de ses compagnes et qu’elle s’est intéressée en particulier aux femmes du pays traversé. Le caractères typiquement féminin de ce film ne laisse place pourtant à aucune fadeur.
Et lorsque sur la montagne elle-même, dans les éléments déchaînés, se scelle le sort de l'expédition, le film atteint une intensité rament égalée, d’autant plus que les images d’altitude sont dues à Claude Kogan.
C’est un film témoignage, qui avec le recul permet de prendre conscience des difficultés d’organisation et de réalisation des premières ascensions himalayennes. Il permet aussi à nos actuelles générations de mesure le chemin parcouru pour l’entraînement des alpinistes, la qualité du matériel, et l’amélioration des communications.
voir un extrait