Après cette visite de la « ferme de Galerne »* dans la plaine tullinoise,
on peut encore se demander comment ose-t-on manger du cabri fût-il rôti, sauté ou aux morilles tellement ces « bébés » chèvres sont caressants, calins, enjôleurs... Funeste cruauté des hommes ! Une quinzaine de ces merveilleuses petites bêtes, leurs mamans, leurs tantes et un papa reçoivent aujourd'hui une quarantaine d'enfants tout heureux de les rencontrer et pour beaucoup, de découvrir ces animaux qui ne font plus partie de nos fermes traditionnelles de plus en plus rares. La fringante « Blanchette » et la vieille « Renaude » de Mr Seguin sont depuis longtemps dans les oubliettes.
Courageusement, Aline et Grégory relèvent le défi depuis une dizaine d'années d'élever ces caprins de race « alpines » en vue de transformer leur lait en « bons fromages » que nous avons la chance de déguster grâce à un plateau généreusement offert, copieusement garni d'un large échantillon de leur production. De la tomme au picodon, en passant par la bûche et la briquette, rien ne manque, même pas l'immortelle pétafine de nos grands-parents !
Pour mériter cette dégustation, une petite balade préalable dans la plaine guidée par Marie-Elise est destinée à ouvrir les appétits, malgré une bonne averse, invitée pas vraiment surprise, venue rafraîchir l'atmosphère au retour de la
boucle. Heureusement, Jean-Pierre, a prévu un petit hangar pour s'abriter. Il y en a grand besoin ! Quelques enfants choisissent néanmoins de repartir sur leur établissement. Une solide collation et une tisane réchauffent progressivement le reste de la troupe, petits et grands.
Compte tenu des circonstances un peu frisquettes et humides, la séance de tir à la carabine laser achetée grâce à une subvention de la Région est reportée à une date ultérieure.
Remercions ici Marie-Elise et Jean-Pierre, initiateurs de cette journée, pour leur qualité de l'accueil, toujours soucieux du mot, du geste qui viennent du cœur et qui font plaisir ! Encourageons Aline et Grégory à poursuivre leur démarche professionnelle ambitieuse ! Félicitons les enfants d'avoir su affronter des conditions atmosphériques peu clémentes. Dans ces terres tullinoises, saluons enfin la mémoire de Gérard dit « la Guiche »,
qui, il n'y a pas si longtemps, se faisait un réel plaisir d'être parmi nous tous.
Pour revenir finalement aux cabris, « stars » de cette journée de « ruralité », réjouissons-nous que, grâce à cette pluie pour eux tant attendue, ils pourront les prochains jours de nouveau sauter, jouer, gambader dans une herbe abondante redevenue verte, se transformer en belles chèvres et faire du bon fromage.... pour notre plus grand plaisir des yeux, du nez.... et du palais.
RM
*lafermedegalerne@gmail.com/ tph : 06 74 19 22 98
Lire l'article du Dauphiné Libéré ici
Témoignage de Jean-Pierre notre hôte avec Grégory à la Ferme de Galerne" ici