Christian Baillus aime lui-même reprendre à son compte ce surnom « atypique »que lui ont donné ses anciens collègues. Il lui va si bien , lui le « sans grade »déjà si fier de porter les 3 galons en« chevrons »
de sous-brigadier ! D'origine modeste, Christian n'a pas eu la chance de poursuivre ses études. Il doit se contenter du minimum d'instruction. Dans ses Pyrénées natales, il doit vite gagner sa croûte !
Il effectue d'abord quelques petits boulots dans le bâtiment, puis viennent les évènements d'Algérie. Il est alors incorporé au 15 / 9 de Briançon en novembre 1956 et rejoint l'Algérie fin février 1957 à Boghni dans la montagne du Jurjura en Grande Kabylie.
Dans la 3 ème compagnie opérationnelle, les accrochages sont fréquents, certains sévères. Michel*, un de ses meilleurs compagnons de l'époque témoigne : « De par ta façon d'être, ta voix forte, ton courage, tu sécurisais tout le monde. Pas de peur au ventre avec toi, tout en restant prudent ! »
Sa manière de servir en tant que militaire est récompensée notamment par :
la Citation à l'Ordre de la Division
la Croix de la Valeur Militaire avec Etoile d'Argent
la Croix du Combattant et la Médaille Militaire
Mais bien au-delà de ces nombreux témoignages de satisfaction,Christian noue avec ses compagnons d'armes ( Noël, Robert, Mario …) des liens d'amitiés indéfectibles qu'il sait entretenir toute sa vie y compris avec les plus hauts gradés comme le Général de Virieux ou le Colonel Maillet-Vieux.
La deuxième grande page de la vie de Christian s'est écrite avec le Secours en Montagne au sein des CRS, parcours tout aussi élogieux,
largement détaillé dans son éloge funèbre.**. Il poursuit sa mission d'assistance en participant régulièrement au sein de la SDSM à l'encadrement des sorties avec les enfants handicapés.
Sa dernière page est sans doute la réussite de sa vie familiale. Il est tellement fier de tous, notamment de ses petits enfants qui, eux, ont eu la chance de faire de brillantes études.
Alors, mission accomplie, « Capitaine Zig-Zag » ! Respect au soldat, au policier / sauveteur, à l'ami, à l'Homme  ! Tu peux maintenant te reposer !
R.M.
Renvoi :
*Michel Figuet, particulièrement ému, intervient lors de la cérémonie, en tant que « compagnon d'arme » de Christian en Algérie. Les drapeaux du 15 / 9 et de l « Association des Anciens CRS de Grenoble, sont bien là à proximité du cercueil, côte à côte, symboliquement,