par Jean LABORET
Disparu au mois d'août alors qu'il était parti cueillir de la vulnéraire en Chartreuse, son corps a été retrouvé par un chasseur en septembre. Jean LABORET lui a rendu hommage lors de la cérémonie du 1er octobre :

"PIERRE, mon compagnon de route des bons et des mauvais jours
Liés par une estime réciproque nous avions, au fil des ans, tissé une amitié complice et joyeuse.
Nous avons tant partagé au cours de nos rencontres ou de nos assemblées avec les amis de Beaucroissant, de la préfecture, ceux de la Bérarde, de Saint-Christophe-en-Oisans, de Saint-Pierre-en-Chartreuse, de Senestre, de Varces et bien d'autres encore...
Tu étais de tous les voyages, toutes les escapades, toutes les réunions, tu avais intégré le cercle privé de notre bande du jeudi. Toujours présent quand l'un de nous avait besoin de toi, nous ne l'oublierons pas.
Nous avions tous en commun l'amour de la vie, de la montagne et de la nature. Au printemps tu cueillais les jonquilles sauvages et le muguet de nos forêts pour le plaisir de les offrir autour de toi.
Pour ton plus grand bonheur, ton fils Jean-Pierre se joignait souvent à nous, tu étais si heureux, si fier, qu'il fasse partie de notre cercle. Tu étais et demeures son étoile.
Tu demeures pour nous l'ami Pierre.
Dès 1995 Pierre Valentini était devenu un membre très actif de l'association des anciens C.R.S., par la suite il s'inscrivit à la S.D.S.M., Société Dauphinoise de Secours en Montagne dont je suis l'un des pionniers puisque j'ai 86 ans.
Depuis une dizaine d'années la S.D.S.M. assure la sécurité de sorties en moyenne montagne d'enfants handicapés. Chaleureusement, Pierre donnait avec générosité un peu de son temps à ces enfants en participant bénévolement à cette activité périodique de notre groupe. Merci Pierre pour tout ce que tu nous a apporté. Merci pour tout ce que tu as fait pour les enfants handicapés et pour tous les autres.
A Jean-pierre son fils, à toute sa famille, à ses petits-enfants, arrière-petits-enfants et à ses proches, l'ensemble de ses amis exprime toute leur sympathie et leurs condoléances émues.
NOUS PARTAGEONS VOTRE PEINE, SIMPLEMENT, PROFONDÉMENT.
SALUT PIERRE !"