Par Marc Lafond, ex-mécano

En ce premier Juin 2012, la fête bat son plein à la Base Hélicoptères de la Sécurité Civile de Grenoble - Le Versoud qui rend hommage à trois des leurs atteints par la limite d'âge entrainant indisponibilité, mise en retraite et fin de carrière.
"Ils ont été parfois à la peine. C'est bien raison qu'ils soient aussi à l'honneur"
Mrs Thomas Shaller, Vincent Saffioti (pilotes) Cyrille Tintiller (mécanicien), issus des trois armes, totalisent près de 75 années dans le milieu du secours pour 30 000 heures de vol. Mr Tintiller a eu droit personnellement à la "poignée de treuil en Or" pour plus de 10 000 treuillages.
Un palmarès impressionnant pour de sacrés personnages :
* Thomas, formation ALAT, reconverti un instant chez Héli-Union pour le travail aérien toutes charges (béton, pylône de remonté mécanique, arbre etc.) liaison offshore pétrole, Yémen, Afghanistan etc.
* Vincent, formation Armée de l'Air, école de pilotage sur cap 10, Fouga puis T 33, ensuite ALAT école de Dax pour les voilures tournantes.
* Cyrille, c'est la royale, Ecole des Mécaniciens de Rochefort (partagée avec l'Armée de l'Air) La prestigieuse Aéronavale lui offre le non moins prestigieux embarquement sur le Clémenceau. La mixité de ses différentes origines donne ainsi à la Sécurité Civile un personnel d'excellence.
Quelques compagnons de L'Alouette, parmi lesquels JP Shuller, R Chanudet, E Idatte, P Aury, J P Abbrieu, C Simiand, X Roy et J C Pugin notre Président d'Amicale "Dragon" sont là pour honorer la tradition.
Les officiels et régionaux peaufinent leurs discours que nous espérons tous courts, non fastidieux et ampoulés. Les proches et les familles attendent sagement que Mr le Préfet monte enfin sur l'estrade érigée à cet effet et prononce les premiers mots de bienvenue.

Un vin d'honneur vient enfin désaltérer les orateurs et les convives invités à la Base qui pour la circonstance est décorée d'objets symboliques. Pour les proches et les familles un buffet froid est dressé dans le hangar de HU prêté à cette occasion. Un léger fond sonore musical vient adoucir le coté solennel de la cerémonie. Puis les histoires et anecdotes vécues s'enchainent suivies de parodies douces amères de sauvetages.

J'ai partagé avec ses trois compagnons des moments forts, un crash avec Thomas, la passion de l'aéromodélisme avec Vincent, un enseignement des secrets et rudiments du métier de mécanicien avec mon "arpette" de Cyrille et ce goût du vol en montagne qui avec les trois nous a fait vibrer si intensément.
Sous le signe de la bonne humeur la soirée se déroule jusque tard dans la nuit agrémentée de photos, de musique et de pas de danses pour les plus remuants.
Beaucoup de gens perdent le sens des petites joies dans l'attente d'un grand Bonheur.

Ce fut un grand bonheur et un grand moment.
Bonne retraite mes Amis

Voir l'article du D.L.