Villard de Lans, le 27 juin. Pour cette traditionnelle randonnée "mixte" I.M.E. /I.M.E.P., l'objectif initial était la montée à la "Croix de Cassini" depuis le Col de Sarennes mais la traversée de GRENOBLE, rendue difficile par les travaux en cours, nous a contraints à "réduire la voilure" et à proposer aux enfants une randonnée dite "de proximité". Bien nous en a pris car, tout en évitant les bouchons, ces hauts de Villard se prêtent magnifiquement aux capacités des enfants.
Alors rendez-vous est donné au parking des Clots que certains ont bien cherché un peu mais finalement tout le monde se retrouve pour l'incontournable photo de groupe.
Malgré l'altitude relative, point n'est besoin de se couvrir de vêtement mais plutôt de crème solaire. En effet, comme la météo l'a annoncé, le soleil déjà bien présent prélude d'une journée aux températures estivales sans être caniculaires.
Les groupes s'organisent : d'un côté, les enfants de l'I.M.E.P. en fauteuil commencent à partir sur la petite route goudronnée qui rejoint "Côte 2000" tandis que de l'autre, Pierre, fidèle tête de colonne, invite les 32 autres enfants à le suivre sur un chemin en pente douce qui a la bonne idée d'être ombragé. La cacophonie du départ s'estompe progressivement pour ne laisser la place qu'à la gestion de l'effort, encouragée par les éducateurs et les membres de la S.D.S.M.
Une grosse demi-heure plus tard, nous arrivons à la "Bergerie de la Fauge" pour une première vraie halte ou les gourdes sont très vite sorties. Puis l'itinéraire remonte l'alpage plein nord. Il faut penser à refermer les barrières des pâturages, traverser quelques zones boueuses, enjamber les "cacas de vaches". Malgré ces vicissitudes, tout se passe à peu près normalement. Au bout de l'alpage, nous entrons à nouveau dans une zone boisée qui débouche sur le pâturage de la "Cabane de Roybon" ou d'autres randonneurs ont déjà commencé leurs casse-croûtes.

Monté par un chemin carrossable, le véhicule de la C.R.S. des Alpes nous y attend. Il n'y a plus qu'à récupérer les glacières et Pierre nous conduit dans une pinède choisie opportunément comme lieu de pique-nique. Ici, sans être "au frais", il fait bon et les agapes peuvent commencer, d'autant qu'il est presque 13h00. L'ambiance est conviviale, sympa mais tout a une fin et il est temps de quitter ce lieu accueillant et d'entamer la descente qui se déroule sans le moindre incident.
Au parking, il faut évidemment se séparer. Comme d'habitude, la journée a passé très vite. Avec les gamins des I.M.E., nous nous donnons rendez-vous pour les 18 et 19 septembre pour la "nuit en refuge" qui doit se dérouler cette année au Désert d'Entremonts dans le massif voisin de la Chartreuse. Quand à ceux de l'I.M.E.P., il faudra attendre la neige pour le ski-fauteuil.
Chacun se félicite d'"avoir eu du nez" pour reporter cette journée du 21 au 27 juin. Aujourd'hui, les enfants ont eu la chance de profiter d'une très belle journée ensoleillée. Certes, il a fait un peu chaud mais la semaine dernière les conditions atmosphériques, sans être exécrables, étaient trop médiocres dans les hauts de Villard de Lans pour ces enfants fragilisés.
Au total 36 enfants, 9 éducateurs ,15 SDSM et 2 fonctionnaires de la C.R.S. des Alpes (4X4 et radio) ont participé à la réussite de cette journée randonnée annuelle.

Voir l'article paru dans le D.L. du 29 juin